Arthrose des lombaires

arthrose des lombaires

L’arthrose des lombaires, ou lombarthrose ou discarthrose, est due à une usure chronique des vertèbres lombaires, localisées en bas du dos et correspond au  « mal de dos » dont on entend le plus souvent parler.
C’est une des arthroses les plus fréquentes, car elle peut vous toucher à n’importe quelle âge, même s’il est vrai que les disques intervertébraux ont tendance à perdre de leur souplesse et à s’abîmer avec le temps.

Facteurs de risque

L’arthrose des lombaires peut apparaitre à tout âge. Elle est le plus souvent la conséquence d’une mauvaise posture : une hyperlordose ou une scoliose.

Elle peut aussi être le résultat d’une mauvaise position répétée ou de la pratique d’une activité physique ou professionnelle entraînant une dégénérescence des lombaires.

Symptômes

Si vous avez des douleurs en bas du dos, il se peut que vous ayez une arthrose des lombaires (ou peut-être aussi une sciatique). Seul votre médecin pourra déterminer l’origine de votre douleur.  Il est possible que vos douleurs augmentent avec certains mouvements et l’exercice physique, puisque durant une activité les compressions des vertèbres sont plus importantes.

N’oubliez pas que chaque personne réagit différemment face à l’arthrose et à la douleur. Vous pouvez ressentir aussi une douleur dans les jambes ou les pieds, ainsi que des sensations d’engourdissement ou de picotement.

Notez aussi qu’avec l’âge, les douleurs de colonne peuvent diminuer et se calmer.

Diagnostic

Pour diagnostiquer votre arthrose lombaire, votre médecin commencera par un examen physique complet avec une attention particulière pour le dos et les membres inférieurs. Le but de cet examen est de qualifier la souplesse et la force des muscles du dos, ainsi que la présence éventuelle d’altérations pouvant suggérer l’arthrose.

Cet examen physique peut être complété par un examen radiographique permettant de révéler un rétrécissement entre les vertèbres, ainsi que des becs de perroquets ou ostéophytes (excroissance osseuse) sur les bords des lombaires.

Conseils

Si vous souffrez d’une arthrose lombaire et donc d’une faiblesse musculaire, la première thérapie consiste à suivre un programme de décompression discale sur une table spécifique.

Pour compléter cette thérapie, vous pouvez aussi, sur les conseils de votre médecin :

  • faire des exercices thérapeutiques d’ouverture vertébrale (gymnastique en cyphose)
  • faire de la rééducation
  • utiliser une contention lombaire souple
  • utiliser un corset d’immobilisation vertébral de série (CVIS) ou sur mesure pour les crises les plus aiguës, de manière a maintenir une bonne position au repos
  • mettre une ceinture de soutien lombaire pour pratiquer une activité de manière à diminuer les contraintes sur les vertèbres

Lorsque la douleur devient trop importante, le médecin pourra prescrire un antalgique.

Evolution

Plusieurs évolutions de l’arthrose lombaire sont possibles. Si dans certains cas, les douleurs peuvent s’améliorer avec l’âge, il arrive aussi que certains patients aient des complications plus pénibles, comme une sciatique ou une cruralgie.

Rédacteur : Dr Lellouche, rhumatologue à l’Hôpital Lariboisière, Institut Nollet de Paris

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer